El Jadida

Aller en bas

El Jadida

Message par Admin le Dim 11 Juil - 17:01

El Jadida


El Jadida (الجديدة en arabe) est une ville côtière du Maroc, à 96 km de Casablanca. C'est la préfecture de la province d'El Jadida. Les fortifications portugaises de Mazagan, qui font aujourd’hui partie de la ville d’El Jadida, à 90 km au sud-ouest de Casablanca, furent édifiées comme colonie fortifiée sur la côte atlantique au début du XVIe siècle. La colonie fut reprise par les Marocains en 1769. Les fortifications, avec leurs bastions et remparts, constituent un exemple précoce de l’architecture militaire portugaise de la Renaissance. Les édifices portugais encore visibles sont la citerne portugaise, la forteresse portugaise de Mazagan et l’église de l’Assomption, construite dans le style manuélin. La ville portugaise de Mazagan, l’un des premiers établissements en Afrique occidentale des explorateurs portugais qui faisaient route vers l’Inde, offre un témoignage exceptionnel des influences croisées entre les cultures européenne et marocaine, qui apparaissent clairement dans l’architecture, la technologie et l’urbanisme.

Histoire

Au cours de son histoire, la ville d'El Jadida a porté plusieurs noms. Elle est ainsi appelée ⵎⴰⵤⴳⵁⴰⵏ ou Mazghan en amazigh, Rusibis par les Romains, El Jadida (la nouvelle) par les Marocains, puis Mazagan par les Portugais.

Pendant son long voyage l'amiral carthaginois Hannon fut le premier à parler d'El Jadida.

Plusieurs siècles plus tard, Ptolémée parla du port de Rusibis situé au niveau 6° 40' en latitude dans son système de coordonnées, ce qui correspond à la ville d'El Jadida actuelle (32° 10').

Les Portugais occupèrent la région, précieuse par sa valeur stratégique. Ils fondèrent la forteresse de Mazagan vers 1506. La ville elle-même fut fortifiée dès 1542, et grâce à une ceinture d'épaisses murailles devint une citadelle redoutable.

Le Maroc a essayé de prendre la ville pendant longtemps. Durant deux siècles, Mazagan résista aux assauts. Les Portugais ont même dû transformer le grenier en citerne pour stocker l'eau potable afin de tenir longtemps face à ces assauts (citerne portugaise). La présence portugaise pris fin en 1769, quand la ville fut prise par Sidi Mohamed ben Abdellah.

À la veille de l'assaut, dont la conséquence n'était guère douteuse, le général commandant la place reçut l'ordre d'évacuer la ville. Tous les bastions furent minés et une série d'explosions détruisit les murailles, faisant de nombreuses victimes parmi les assaillants. Entre la libération de la ville et jusqu'au début du XIXe siècle, El Jadida porta le nom de Mahdouma.

Le Sultan Moulay Abderrahmane décida de restaurer la forteresse en 1832. Il la baptisa El Jadida ou la Nouvelle.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la vieille ville d'El Jadida a été peuplée par une importante communauté juive et fut transformée en Mellah (quartier juif), puis désertée dans les années 1950 par une grande partie de ceux-ci.

C'est en 1912, sous le protectorat français, que la ville reprit le nom de Mazagan. Elle déborda vite les anciennes limites de la cité portugaise. Une ville nouvelle fut organisée autour de l'enceinte.

Les Français ont été charmés par cette belle ville. Elle devint ainsi un centre balnéaire du fait de son climat doux et de ses plages. Après l'Indépendance, en 1956, Mazagan redevient El Jadida.

Le 30 juin 2004, lors de la 28e session du comité du patrimoine mondial, tenue à Suzhou en Chine, la ville marocaine de Mazagan (El Jadida) est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Aujourd'hui El Jadida attire les amateurs d'histoire curieux de découvrir la cité fortifiée par les Portugais, les cinéphiles marchant sur les traces d'Orson Welles ainsi que de nombreux estivants.

Au cours de la période estivale (juillet-août) a lieu le célèbre moussem de Moulay Abdellah Amghar, qui attire plus de cent mille visiteurs.

De nos jours, El Jadida s'est totalement modernisé, il est vrai qu'il reste des quartiers populaires, mais dans son ensemble, la ville s'est transformée. Elle reste très culturelle avec ses monuments, mais aussi touristique avec sa magnifique plage et ses hôtels. Elle devrait devenir l'une des villes les plus chères touristiquement au Maroc car de nombreux projets sont en cours pour faire d'El Jadida une nouvelle ville.

La citerne portugaise

Cette vaste salle souterraine et voûtée faisait partie du château fort construit en 1514 par les Portugais. Elle servit probablement de salle d'armes avant d'être utilisée comme réserve d'eau. Sur un plan carré de 34 m de côté, elle comporte six nerfs dont les voûtes d'arêtes reposent sur 25 colonnes et piliers.La travée centrale est percée d'un large oculus par où se déverse la lumière du jour qui produit par réflexion sur l'eau de la citerne , un surprenant effet de miroir imprégnant le lieu d'une étrange atmosphère. La majestueuse citerne portugaise d'El Jadida ,qui d'ailleurs fut classée sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 2004, séduisit Orson Welles au point qu'il y tourna certaines séquences de son film Othello. Quelques scènes des films le retour de l'étalon noir,produit par Francis Ford Coppola et Harem, d'Arthur Joffé, ont également été tournées ici.

Présentation générale

Située sur la côte de l'océan Atlantique et à proximité de la capitale économique du Royaume, la province d'El Jadida fait partie de la région du Doukkala-Abda. Ses limites sont :

* La province de Settat au Nord et au Nord-Est
* La province de Kalaa des Sraghna à l'Est et au Sud-Est
* La province de Safi au Sud
* L'océan Atlantique au Nord-Ouest et à l'Ouest

La province d'El Jadida a été créée par décret royal no 701-66 du 10 juillet 1967. Elle est intégrée dans la région économique du centre par dahir no 1-71-77 du 16 juin 1971, et dans la région Doukkala-Abda par décret no 2-97-246 du 17 août 1997.

Admin
Admin
Admin

E-mail : marrakeshcity@gmail.com
Messages : 203
Date d'inscription : 09/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum